Tims : un programme visant à développer la mobilité durable et solidaire

Financé par les Certificats d’économie d’énergie (CEE), l’enjeu du programme Tims est de permettre à tous de se déplacer tout en réduisant l’impact écologique des déplacements.

Dans cette optique, Tims vise à soutenir des projets locaux comprenant 3 types d’actions :

  • Le développement de solutions d’écomobilité adaptées aux spécificités du territoire ;
  • L’accompagnement au changement de comportement des populations ;
  • La fédération des acteurs locaux du secteur de la mobilité durable et solidaire.

A la une du programme

71 projets lauréats accompagnés par 10 pilotes régionaux

A la suite de l’appel à manifestation d’intérêt lancé en juin 2023, 71 projets ont été retenus en janvier 2024 sur l’ensemble des 126 candidatures reçues. Ils seront développés par des acteurs locaux (publics ou associatifs) s’appuyant sur un consortium de partenaires impliquant des collectivités locales.

Chaque projet sélectionné bénéficie en moyenne d’un financement de 360 000 euros sur 2 ans et demi. Ainsi que d’un accompagnement technique et financier par 1 des 10 pilotes régionaux retenus, associations ou agences publiques.

Développer les réponses à la mobilité durable et solidaire

Les projets sélectionnés s’adressent à des publics qui rencontrent des difficultés liant précarité et mobilité : publics en insertion ou en recherche d’emploi, bénéficiaires de minimas sociaux ou personnes de revenus modestes à très modestes, personnes en situation de handicap, populations isolées. Les projets ciblent en particulier les jeunes et les seniors. Les territoires concernés par les projets sont situés partout en France, soit au sein de zones rurales, soit au cœur d’espaces urbains et périurbains présentant des quartiers prioritaires de la politique de la ville.

Consulter la liste des projets lauréats et des pilotes régionaux

Présentation du programme Tims

D’une durée de 4 ans, le programme est piloté par un consortium de 4 réseaux expérimentés et complémentaires : le CLER – Réseau pour la transition énergétique, Mob’In – les acteurs territoriaux de la mobilité inclusive, Auvergne Rhône-Alpes Énergie Environnement et le RARE.

L’ambition est de participer à la structuration du secteur émergeant qu’est celui de l’éco-mobilité en contribuant à la professionnalisation des acteurs locaux.

Nadège AUSTIN, directrice du RARE :

« Nous sommes enthousiastes à l’idée de promouvoir, soutenir, et contribuer à structurer un secteur qui porte des enjeux cruciaux en termes de transition écologique et surtout de justice sociale : celui de la mobilité durable pour tous ! »

Un contexte qui incite à agir

Le programme Tims est né du constat d’un besoin de changement de culture.

Aujourd’hui, 90% du budget transport des ménages d’hors Île-de-France est consacré à la voiture et 50% pour les franciliens*. Or, avec la hausse des prix des carburants, de moins en moins de ménages pourront se payer un véhicule. Il est désormais question de précarité de mobilité. De plus, au regard de l’urgence climatique actuelle, il est primordial de construire une alternative à la voiture individuelle.

En effet, le GIEC incite à privilégier en urgence les options d’adaptation inclusives et multisectorielles.

Lorsque les différents problèmes liés à la mobilité s’additionnent (accès aux soins médicaux, à l’emploi, aux services de tous les jours…), il se révèle des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et territoriaux qui deviennent de plus en plus forts. Le programme Tims va chercher à répondre à ces multiples enjeux.


*Données de l’Insee